Vous êtes-vous déjà demandé si votre modèle de formation est vraiment efficace ? Vos salariés peuvent se présenter en salle de formation parce qu’ils ont réellement envie d’être là ; ou bien parce qu’ils n’ont pas le choix ! En effet, ils savent qu’ils ne peuvent pas mettre en danger leur évolution professionnelle en séchant une formation. Mais viendra un moment où ces contraintes seront en contradiction avec leur besoin d’épanouissement. Si vous vous êtes déjà posé ces questions, c’est que vous êtes sur la bonne voie.

Chacun de nous a déjà eu envie de suivre une formation, parce que le sujet nous intéresse. Nous avons une idée du thème abordé et nous sommes curieux d’en savoir plus. Mais selon des facteurs tels que la structure, la forme, le contenu, la durée de la formation ou même de l’état d’esprit du formateur, nous terminons frustrés. Nous retenons très peu de choses et nous avons le sentiment d’avoir perdu notre temps.

Que se passe-t-il dans notre cerveau quand un sujet nous intéresse ?

D’après les études scientifiques, le simple fait que quelque chose suscite notre curiosité augmente l’activité de trois régions clés du cortex cérébral. Ceux-ci sont étroitement liées à l’apprentissage, à la mémoire et à la répétition de comportements générateurs de plaisir :

  • Le noyau caudé gauche : cette partie du cerveau est impliquée dans l’apprentissage et la mémoire, ainsi que dans l’acquisition de nouvelles connaissances et d’émotions positives.
  • Le noyau accumbens : cette zone est en relation avec les addictions et les circuits de récompense. Elle a fait l’objet d’études, notamment par rapport aux renforçateurs naturels tels que l’alimentation, le sexe, les jeux vidéo et l’utilisation de smartphones.
  • L’hippocampe : cette structure est essentielle pour la formation de nouveaux souvenirs, par opposition aux souvenirs d’enfance (non, nous ne parlons pas du petit cheval de mer…).

Selon le professeur C. Ranganath, chercheur au Centre de neurosciences de l’Université Davis de Californie, “la curiosité utilise donc le système de récompense, et les interactions entre le système de récompense et l’hippocampe semblent mettre le cerveau dans un état où il est plus susceptible d’apprendre et de retenir des informations. (PMCID: PMC4252494)

En termes clairs, proposez des modules de formations qui attisent la curiosité des apprenants. Ceux-ci seront prédisposés à retenir plus facilement les connaissances que vous voudriez leur transmettre. Inutile de les retenir durant des heures dans une salle de formation avec des slides des années 90. L’enjeu est de trouver des formats “fun” et efficaces.

Comment mettre du “fun” dans les modules de formation ?

La génération des 20-35 ans, Génération Y, Digital natives, Génération connectée, Millennials, peu importe le nom qu’on leur donne, représentent l’avenir. Ils sont déjà sur le marché du travail et changent les codes. Les millennials représenteront à eux seuls 75% des actifs français d’ici 2030, soit potentiellement 75 % des jeunes cadres dans nos entreprises. Ils constituent la majorité des salariés à former en priorité. Le plus gros enjeu des chefs d’entreprises et DRH, aujourd’hui, est de composer avec eux pour donner un brin de “fraîcheur” et d’innovation à leur entreprise.

Faut-il avoir recours à des modèles de formation traditionnelle, des plateformes d’e- Learning, des MOOC, des COOC, du Mobile Learning, des Nuggets Learning (oui, la forêt est dense!) ?

Quel est l’impact de la gamification sur la motivation et la participation des salariés  ?

Quels formats les millennials trouvent “cool” et “fun” ?

Ce sont là autant de questions que se posent les DRH actuellement.

Le mobile first. C’est quoi ?

Dans la jungle des outils de formation, il y a une tendance que vous ne devez pas manquer. Je ne vous apprends rien : le mobile a pris une place importance dans nos habitudes et les Millennials sont plus que jamais connectés. Chacun de nous passerait en moyenne 3h sur son smartphone (Source: comScrore Mobile Metrix, U.S.,Age 18+,June 2017 cité par Blog Du Modérateur ) pendant une seule journée. Les millennials s’auto-éduquent à travers les informations qui leur parviennent sur leurs smartphones. L’amélioration des connexions internet convertit les smartphones en véritables mines d’information. Les jeunes génération s’y réfèrent tous par nécessité ou automatisme. Quelle aubaine pour les DRH!

Utilisez le canal privilégié de cette génération est donc le meilleur moyen de les atteindre. Connectés 24h sur 24, ils préféreront consulter les formations sur leur mobile au lieu d’être contraints de rester devant un formateur. Dit de cette façon, cela paraît tragique. Mais un aspect est tout de même fondamental : les nouvelles générations veulent des contenus disponibles à tout moment, de manière flexible et moderne.

Prenez conscience de l’importance des smartphones dans leur mode de vie. Vous en tirerez le meilleur parti. Alors mon premier conseil est de rendre vos modules de formation “MOBILE”. Vous ferez des économies considérables en consulting et en frais de déplacement. Vous réduirez le coût d’opportunité de vos formations, puisque vos salariés pourront se former au moment le plus opportun pour eux, sans devoir délaisser vos fournisseurs ou vos clients pendant de longues heures. Enfin, vous réduirez la gestion administrative de ces formations. La transformation digitale de votre entreprise sera ainsi accélérée !

Créez des ambassadeurs de votre entreprise en « gamifiant » vos modules de formation

Les millennials sont à la recherche de sens, ils ont des ambitions, ils sont assoiffés de connaissances et ils ont un esprit entrepreneurial très développé par rapport à leurs ainés. Ils ont envie d’apprendre et de s’améliorer. Contrairement aux idées reçues sur leur nonchalance et la difficulté à les gérer, les millennials ont “la gagne” ! Aidez-les à développer ces capacités. Valorisez-les quand ils sont performants et partagez l’information. Dans cette logique, incorporez des jeux avec des systèmes de classement dans vos modules. Vous amènerez vos salariés à se challenger entre eux. Oui, “gamifiez” vos modules de formation. Intégrez-y des quiz, des jeux et des challenges générant des scores, des classements et des récompenses.

Les salariés les plus performants auront envie de partager leur connaissance avec leurs collègues. Ils se comporteront comme des vrais ambassadeurs et cela permettra de fédérer vos salariés autour de vos modules. Les millennials veulent briser les frontières et augmenter les interactions virtuelles entre collègues. Ils ont un besoin d’instantanéité et de transparence. Ils veulent avoir accès à l’information et partager leur point de vue. Les codes des réseaux sociaux leurs sont familiers et limiter les interactions sociales signifie souvent perdre leur attention. Alors, utilisez ces mêmes codes pour rendre vos formations ludiques et stimulantes.

Des formations à consommer sur le pouce, vous connaissez ?

C’est à la mode ! Il est donc important de réduire le format de vos modules au maximum. Au bout de 5 minutes, vos apprenants doivent ressentir un sentiment de satisfaction en suivant votre module. Vous devez donc leur soumettre des modules courts et dynamiques. Par ailleurs, intégrez des boucles de feedbacks qui célèbrent la réussite quand les objectifs sont atteints. Ce sentiment de satisfaction est ce qui va les motiver et les amènera à aller loin dans le parcours d’apprentissage.

Bien entendu, il ne suffit pas de structurer ses plateformes d’apprentissages (ou Learning Management Systems, LMS) avec  les mêmes codes que les réseaux sociaux. Il faut aussi pouvoir créer, en peu de temps et de manière régulière, des contenus interactifs. Tournez votre attention vers les formats les plus engageants. D’ici 2019, la vidéo représentera, 80% du trafic sur le web. Les millennials sont réceptifs aux Stories Instagram et Snapchat. Incorporez donc la vidéo dans vos modules de mobile learning.

Comment développer l’engagement de vos collaborateurs et intégrer la vidéo dans vos modules d’apprentissage ? Nous vous livrerons nos secrets dans nos prochaines publications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *